Les revenu passif sont semblables aux fruits donnés par cet arbre

Comment générer des sources de revenu passif en 2021 ?

Partager l'article

Vous avez décidé de devenir libre financièrement, en vous fixant des cibles grâce aux différents paliers menant à l’indépendance financière puis à la liberté financière. Vous avez commencé à épargner au moins un dixième de vos revenus et constitué votre épargne de précaution. A présent, on passe aux choses sérieuses, en découvrant comment générer des sources de revenu passif en 2021. Rassurez-vous si vous ne comprenez pas complètement le titre, on va commencer par quelques définitions.

« Quelqu’un s’assoit à l’ombre aujourd’hui parce que quelqu’un d’autre a planté un arbre il y a longtemps »

Warren Buffet

Comment générer un revenu passif (ou plusieurs)

Qu’est-ce qu’un revenu passif ?

On peut distinguer deux types de revenus :

Le revenu actif correspond à ce que vous gagnez lorsque vous travaillez. Il est souvent proportionnel au temps que vous passez à travailler (sauf si vous êtes cadre) et sera nul si vous n’allez pas travailler.

En revanche, un revenu passif s’ajoutera sur votre compte sans que vous n’ayez à travailler. On a coutume de dire que l’argent travaillera durant votre sommeil. Incroyable non ? Et l’on peut dès lors imaginer toute sortes de choses pour son avenir avec de tels revenus. C’est d’ailleurs le but de la liberté financière, vous faire redécouvrir le temps et vous réorienter vers des choses plus intéressantes que huit heures de travail par jour.

Pour percevoir un revenu passif cumulé conséquent, vous allez devoir apprendre quelle est la différence entre un actif et un passif.

Qu’est-ce qu’un actif financier ?

Dans un compte de bilan en comptabilité, on distingue deux catégories de biens/services :

Un actif financier est quelque chose qui vous rapporte de l’argent. Un appartement que vous louez vous rapportera un loyer tous les mois.

Un passif est quelque chose qui vous coûte de l’argent comme une voiture pour laquelle vous payez une assurance, de l’essence, des péages et de la maintenance etc.

D’après ces deux définitions, l’actif financier est le seul à rapporter de l’argent sous forme d’un revenu passif. En effet, le fait de posséder cet appartement que je loue, me permet de gagner de l’argent tous les mois sans avoir aucun effort, aucun travail à fournir. Il est très facile de se mélanger les pinceaux vu les terminologies françaises, en anglais on parle d’asset et de liability et c’est bien les assets qui fournissent les passive incomes.

Afin de générer des revenus passifs, il vous faudra collectionner les actifs et restreindre vos achats de passifs. C’est aussi simple que ça.

En arrivant au stade de l’indépendance financières et de la liberté financière, vos actifs généreront des revenus passifs qui vous permettront de financer vos dépenses courantes et de réinvestir le surplus dans de nouveaux achats d’actifs.

Quelques exemples de revenus passifs générés par des actifs financiers :

  • Les intérêts générés par votre épargne
  • Les coupons versés par vos obligations
  • Les dividendes générés par vos actions
  • Les royalties que vous percevez sur une invention, un jeu vidéo ou une application que vous avez créé ou une chanson que vous avez composée (ok mais être capable de faire ça n’est pas donné à tout le monde…)
  • etc

Ce ne sont que quelques exemples, et leur nombre semble limité, mais si vous commencez à collectionner les actifs vous changerez d’état d’esprit petit à petit et vous découvrirez un monde d’opportunités dans lequel beaucoup de chose auxquelles vous n’auriez jamais pensé peuvent être des actifs ou en devenir.

Si vous avez lu l’article expliquant comment devenir libre financièrement, vous aurez compris la place prédominante de l’investissement dans la stratégie, voyons donc comment s’y prendre.

Dans quels actifs investir pour dégager un revenu passif ?

Je distinguerais 5 catégories principales d’actifs :

  • La bourse
  • L’immobilier
  • L’or et l’argent
  • Les cryptomonnaies
  • Des biens ou services à vendre

On pourrait tout aussi bien ne distinguer que les marchés financiers et les biens ou services à vendre, mais je veux disséquer chaque catégorie présentée ci-dessus.

On en reparlera dans un instant, mais il est primordial de s’intéresser à chacune de ces catégories. La diversification (non abusive) sera la clé de votre succès.

Investir en bourse

L’investissement consiste en l’achat et la vente de différents véhicules d’investissement comme des actions, des obligations, des certificats, des fonds communs de placements, des trackers etc.

L’investissement en bourse est un très vaste sujet qui ne saurait être couvert en dix lignes dans cet article. Cependant, voici quelques questions que vous devrez vous poser :

  • Quel est votre horizon de placement ?
  • Quelle stratégie comptez-vous mettre en place ?
  • Comment choisir les produits dans lesquels investir ?
  • A quel moment prendre position dans le marché et à quel moment vendre ?

Une des clés du succès en bourse est de savoir comment gérer un portefeuille. En effet, un conseil prévaut dans le monde de l’investissement, celui de se diversifier sans toutefois sacrifier le rendement. Il s’agira donc de trouver des optimums et vous y arriverez en travaillant sur votre allocation d’actifs.

Investir en bourse n’est pas quelque chose d’anodin, il est facile de perdre de l’argent quand on ne sait pas ce qu’on fait, mais l’inverse est vrai aussi ! Selon la stratégie que vous adopterez, cela peut être la catégorie dans laquelle vous aurez le plus à vous former ou pas du tout.

Les méthodes simples que je vous proposerai ne sont pas des recettes miracles, mais vous apprendront à mieux appréhender les risques que vous prenez. Elles nécessitent d’apprendre à utiliser quelques indicateurs relativement simples d’analyse technique et surtout de développer une pensée à long terme, en essayant d’anticiper au maximum les tendances futures. Bien qu’une prévision soit toujours fausse, par définition, vous serez capable d’identifier les secteurs porteurs et ceux qui seront délaissés.

Enfin, l’univers de la bourse peut avoir un côté mystérieux voir magique, mais soyez conscient du fait que très peu d’investisseurs professionnels arrivent à battre la progression des principaux indices comme le CAC 40, le DAX ou le S&P 500 par exemple. Si même les professionnels ayant plusieurs années d’expériences dans les marchés ne sortent pas vainqueurs des multiples batailles entre acheteurs et vendeurs, vous ne ferez pas la différence, soyez-en conscient dès le départ. Il est en effet parfois facile de gagner de l’argent, juste parce que le marché se trouve dans une tendance haussière et se prendre pour un génie, et il est important de rester humble et de remettre ses connaissances en question pour ne pas sauter avec la prochaine baisse.

Nous chercherons donc des méthodes adaptées au suivi de tendance et d’autres pour de l’investissement à long terme.

Investir dans l’immobilier

Si vous visitez ce site, vous savez déjà probablement que l’immobilier locatif est un moyen simple pour s’enrichir en utilisant l’effet de levier. Comprendre ça peut faire l’effet d’un reset dans votre cerveau. Vous allez emprunter la somme permettant l’achat de votre bien à la banque et c’est le propriétaire qui vous paiera un loyer tous les mois, que vous reverserez en partie à la banque pour rembourser l’emprunt. En gros, d’une somme faible voire nulle au départ, vous passez à une somme très conséquente : le prix de votre bien, sans avoir eu à mettre de l’argent de votre poche. C’est l’argent de votre locataire qui vous enrichit.

Facile non ? Et bien oui, et c’est même bien le problème car avec les taux bas et les formations en immobiliers fleurissant sur internet, la demande a flambée et ces dernières années ont été un âge d’or pour l’immobilier, avec des prix atteignant des sommets. Cette énorme hausse de prix n’est pas sans effet puisqu’elle est à l’origine d’une forte dégradation des rendements que l’on peut tirer de ce genre d’investissement d’une part, et elle creuse fortement les inégalités en France.

L’immobilier est probablement l’un des moyens les plus pratiques de mettre en œuvre l’effet de levier en achetant quelque chose qui pourra toujours servir : un toit où dormir. Le but sera de trouver une bonne affaire, de manière à ce que votre remboursement de prêt et toutes les charges associées à votre bien (assurances, charges, vacance locative etc) soient compensées par le loyer que vous paiera votre locataire. Si c’est le cas et que vous gagnez même quelques dizaines ou centaines d’euros par mois, vous êtes en cashflow positif sinon il sera négatif. Mais un cashflow positif devient de plus en plus complexe, à part en trouvant des astuces sur lesquelles nous reviendrons dans un prochain article.

En effet, en immobilier deux choses sont importantes, l’emplacement et le prix d’achat. Auparavant, il était souvent possible de réduire de manière considérable le prix d’achat en négociant avec le vendeur, mais aujourd’hui avec la raréfaction de l’offre, les vendeurs sont rois et les acheteurs doivent accepter des prix élevés dans l’espoir que le marché ne se retourne pas.

Mais l’immobilier ça ne fait que monter non ? C’est un marché comme les autres où les prix peuvent se retourner. On pourrait anticiper un retournement des prix pour plusieurs raisons que nous détaillerons dans un prochain article.

Nous verrons aussi qu’il existe aussi d’autres méthodes permettant d’investir dans l’immobilier qui font sortir des sentiers battus en offrant des rendements plus qu’intéressants. Ci vous ne l’avez pas déjà fait, je vous recommande de lire cet article qui vous explique comment toucher des revenus réguliers en investissant dans la pierre papier.

En conclusion : investir dans l’immobilier est un très bon moyen de générer un revenu passif (ou plusieurs), il est de plus utile de rappeler que la pierre est un actif tangible qui peut faire office de valeur refuge. Dans certains pays ayant connu de l’hyperinflation il est quasiment impossible aux habitants moyens de s’acheter une maison. Toutefois, on le rappelle, tout marché peut subir un retournement, et l’immobilier ne sera peut-être pas épargné pour différentes raisons. De plus, il est primordial d’acheter à un bon prix pour dégager du rendement, vous risqueriez sinon de vous retrouver en cashflow négatif, ce qui bloquerait de futur emprunts. Soyons donc prudents sur ce marché pour 2021.

Investir dans l’or et l’argent

L’or et l’argent présentent la particularité d’être des métaux précieux qui sont rares et très demandés pour diverses applications. Ils sont utilisés depuis des siècles pour servir de monnaies, de réserve de valeur. C’est en Lydie (l’actuelle Turquie) qu’est née la monnaie telle que nous la connaissons, système créé par des rois tels que Crésus qui employa l’or du fleuve pactole pour créer ses propres pièces d’or.

Depuis cette époque, l’or et l’argent ont toujours existé comme monnaies, jusqu’au siècle dernier. En 1971, le président américain Nixon mit fin à la convertibilité du dollar en or. Ce qui auparavant permettait d’assurer une certaine stabilité des taux de change fut donc détruit cette année et les monnaies fiat comme le dollar ont perdu énormément de valeur chaque année depuis. Au contraire, l’or continue d’avoir un prix très stable, en effet, une vache valait une once d’or au Moyen-Age ce qui est encore le cas aujourd’hui.

Il est impossible de parler de l’or et de l’argent en quelques lignes, je vous renvoie donc vers l’article comment investir dans l’or.

Enfin, remarquez que l’or ne produit pas un revenu passif, il s’agit pourtant bel et bien d’un actif financier, plus que votre épargne ou que les actions que vous achetez. En effet, il s’agit de la seule chose que vous achetez qui ne perdra probablement pas de valeur à long terme (attention toutefois aux prix élevés actuellement, privilégiez des achats réguliers au cours de l’année pour moyenner votre prix d’achat), on peut donc utiliser ces métaux comme instruments d’épargne en complément d’une épargne de précaution.

Investir dans les cryptomonnaies

On distinguera ici l’investissement en Bitcoin qui peut être assimilé à une valeur refuge, des autres cryptomonnaies.

Certaines de ces cryptomonnaies très prometteuses ont un potentiel de croissance négligeable et fournissent par ailleurs des revenus passifs à des taux très intéressants. Pour les personnes qui sont peu familières de ces types de support, l’agitation autour des cryptomonnaies peut ressembler à l’excitation du secteur technologique dans les années 2000 au moment de la bulle des .com.

Pourtant il n’en est rien, Bitcoin existe depuis 2008, il a été crée pour redonner le pouvoir au peuple en lui fournissant un réseau de paiement de pair à pair sans autorité centrale, sans banque centrale, sans gouvernement, sans personne aux commandes. Bitcoin fonctionne grâce aux millions d’individus qui l’utilisent, et plus il est utilisé, plus ce réseau se sécurise. Il n’a d’ailleurs jamais été piraté malgré un nombre de tentatives conséquent. Cette cryptomonnaie sert donc de barrage face aux planches à billets des gouvernements qui tournent à plein régime, et devient donc de plus en plus reconnu dans le monde de l’investissement.

En effet, de nombreux investisseurs de renom investissent aujourd’hui dans Bitcoin pour protéger leur avoirs liquides. A l’instar de Paul Tudor Jones, considéré comme un des plus grands investisseurs du siècle dernier. De même, de nombreuses entreprises américaine convertissent une partie de leur trésorerie en bitcoins, comme MicroStrategy une grosse entreprise spécialisée en visualisation de données ou encore Square, une entreprise fondée par le patron de Twitter qui propose des solutions de paiement mobile.

Bitcoin est d’ailleurs récemment devenu la 5eme plus grande monnaie échangée dans le monde, devant la roupie indienne.

Encore une fois, il n’y a pas que les bictoins qui présentent un intérêt. Il existe aujourd’hui des choses tout aussi intéressantes qui sont souvent basées sur la décentralisation et le fait de redonner le pouvoir aux gens normaux. La finance décentralisée en est d’ailleurs un très bon exemple.

Vendre des biens ou services

On va donc ici parler d’entreprenariat. Un mot qui semble à la mode depuis le début de ce siècle, et pourtant, il ne s’agit pas d’une nouveauté. D’ailleurs dans de nombreux pays, les gens sont tous entrepreneurs, pour la simple et bonne raison que s’ils ne le sont pas, ils meurent de faim. Un petit garçon qui vend le journal dans la rue, une petite fille qui vend ses paniers en osier au marché, un jeune homme qui investit dans des chèvres pour agrandir son troupeau, il en vend le lait et voit naître des chevreaux qui un jour seront vendu au marché…

Contrairement à la manière que l’on a habituellement de se le représenter, on n’utilisera pas cette catégorie pour construire une entreprise dans laquelle on se dévouera corps et âme (sauf si vous êtes vraiment passionné et/ou que vous pensez que votre activité est nécessaire au futur de l’humanité). En effet, la mentalité à l’américaine de construire un business et le faire grossir en échangeant tout son temps pour en profiter (peut-être) plus tard n’est pas pertinente pour atteindre la liberté financière. En effet, cette dernière peut être acquise bien plus vite et plus facilement.

Comme tout ce que l’on a vu dans cet article, on essaiera de se dégager un maximum de la gestion de ce business pour qu’il rapporte de l’argent même durant votre sommeil, générant ainsi un autre type de revenu passif.

L’idée sera donc de construire un business qui n’a pas besoin de votre présence. Le système se gère tout seul et on peut prendre l’exemple d’un lavomatique, vous payez un loyer et vous avez investis de l’argent dans les machines à laver, mais le reste du temps vous pouvez exercer votre métier de coiffeur, d’ouvrier, d’avocat etc ou aller à la pêche. Idem avec le principe du carwash, les machines tournent 24h sur 24 sans nécessiter votre présence. C’est le genre de business à travers lequel votre argent travaillera pendant que vous dormez. Ce sont deux types de structures qui ont rendu beaucoup d’Hommes riches durant le siècle dernier. Mais on peut faire tellement plus de choses… quand on sait ce que l’on fait.

Certains articles doivent encore être rédigés ou complétés, je m’y attellerai au plus vite. Si c’est votre première lecture, n’hésitez pas à approfondir vos connaissances en lisant les articles de la section Blog.

Vivons libres financièrement !

Attention : Je précise ne pas être conseiller en investissements et simplement fournir des avis issus de ma propre expérience et de mes recherches à titre amateur. Tout investissement vous expose à des risques de pertes partielles ou totales du capital et l’auteur de ce blog ne pourrait en aucun cas être tenu responsable d’éventuelles pertes financières. De même l’auteur du blog ne pourrait en aucun cas être responsable des interprétations faites par les lecteurs de toute information fournie sur ce blog (qui pourrait d’ailleurs être erronée) et des conséquences pouvant en découler.

A lire également